aide
Ecole du Louvre

Avec votre carte d’auditeur de l’École du Louvre, vous pouvez accéder librement, pendant la durée de vos cours, aux collections permanentes et aux expositions temporaires :

 

  • du musée du Louvre,
  • du musée E. Delacroix,
  • du musée d’Orsay,
  • du musée de l’Orangerie.

 

Vous bénéficiez d’un tarif réduit aux :

 

  • musée national des arts asiatiques Guimet,
  • musée Rodin,
  • musée national d’art moderne (Centre Pompidou).

Avec votre compte personnel Extranet vous pouvez accéder en ligne à vos :

 

  • informations pratiques,
  • annulations et reports,
  • ressources pédagogiques.

Contact inscriptions :
courriel
01.55.35.18.37
(messagerie vocale)

 

Venir à l'École du Louvre :
Infos pratiques

Cycles découverte

Organisés ponctuellement durant l’année, les cycles découverte proposent des sujets thématiques d’archéologie et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées et de la recherche.
Chaque cycle de cinq séances (cinq mardis ou vendredis en soirée) comprend des cours magistraux dispensés par des professionnels du patrimoine, conservateurs, universitaires et chercheurs, et, pour certains d'entre eux, une visite d'application dans un musée ou un monument de Paris et d’Ile-de-France.

En raison de la situation sanitaire, nous ne pourrons vous assurer des délais dans lesquels nous serons en mesure de traiter les formulaires d'inscription adressés par correspondance. Nous vous invitons vivement à privilégier le mode d'inscription en ligne.
Le contexte actuel ne permettra pas l'envoi des cartes d'auditeurs avant la mi-avril ou le début mai. Nous vous prions de nous excuser pour ces délais de traitement indépendants de notre volonté.
 

Les enseignements sont donnés en langue française.
En cas de nécessité, des modifications de calendrier et d'intervenants peuvent survenir.
Pour s’inscrire au titre de la formation continue (prise en charge des frais d’inscription par votre employeur) écrire à : formation.continue[a]ecoledulouvre.fr.
 

Modalités et pièces à fournir pour s'inscrire en ligne

Cycles 1, 2 et 3

Plein tarif

  • 100 euros par cycle.

Tarif réduit
(- de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA ou de l’AAH)

  • 60 euros par cycle.

Formation continue

  • 125 euros par cycle.
Version PDF (février 2020)

Je m'inscris par correspondance

Des places sont disponibles par correspondance, veuillez trouver ci-dessous les documents à télécharger et à envoyer :

  • Façonner le paysage : grands sites archéologiques du patrimoine mondial
    • vendredi (5 séances : 18h30 - 20h00).
    • École du Louvre, Paris : Amphithéâtre Rohan.
    • vendredi 8 novembre 2019.

    A l’ère de l’anthropocène, qui tend à reconsidérer l’impact récent de l’activité humaine sur l’environnement, la question du dialogue entre l’homme et son milieu mérite plus que jamais d’être posée dans une perspective historique. Adaptation, confrontation, transformation… l’archéologie fournit de nombreux exemples où les hommes, bâtisseurs, sculpteurs, peintres de la Nature, s’appuyèrent sur les éléments naturels, s’immergèrent en eux, défièrent parfois leurs lois pour nouer un dialogue fécond et signifiant avec leur environnement. Modeler le paysage, se réfléchir en lui, entrer en communion, c’est une démarche dont les visées ont pu être, selon les contextes, croyances et civilisations, très variées : s’inscrire dans l’éternité de la pierre, dialoguer avec le divin, avec les astres, leur rendre hommage, accompagner le rite, mais aussi parfois remodeler l’œuvre de l’homme sur son environnement pour empêcher la destruction, comme lorsque s’organisa la sauvegarde d’Abou Simbel face à la menace du barrage d’Assouan.

    Quatre spécialistes de champs aussi distincts que l’Egypte pharaonique et contemporaine, le royaume nabatéen, le bouddhisme et l’aire andine évoqueront des sites phares du patrimoine mondial, aussi saisissants esthétiquement que puissants symboliquement, sous la focale d’une interrogation atemporelle et essentielle : que fait l’homme au monde, avec quels moyens et quelles ambitions ?

    Novembre
    Vendredi 8 novembre 2019, 18h30
    Le temple d’Abou Simbel (c. 1250 av. J.C., Nouvel Empire)
    Chloé Maurel,
    ancienne élève de l'École Normale Supérieure, docteure en histoire contemporaine, professeure agrégée d'histoire.
    Vendredi 15 novembre 2019, 18h30
    De la terre à la pierre chez les Nabatéens à Pétra et Hégra
    Laïla Nehmé,
    directrice de recherche, CNRS, UMR 8167 Orient & Méditerranée.
    Vendredi 22 novembre 2019, 18h30
    Les Bouddhas de Bâmiyân (IV-VIIIe s.)
    Pierre Cambon,
    conservateur en chef, collections Corée, Pakistan/Afghanistan, musée national des arts asiatiques Guimet.
    Vendredi 29 novembre 2019, 18h30
    Les géoglyphes de Nazca (-200 av. J.C. et 600 ap. J.C.)
    Patrice Lecoq,
    maître de conférences HDR en archéologie de l'aire andine, université Panthéon-Sorbonne.
    Décembre
    Vendredi 6 décembre 2019, 18h30
    Le Machu Picchu et Choquek’iraw (XVe siècle)
    Patrice Lecoq,
    maître de conférences HDR en archéologie de l'aire andine, université Panthéon-Sorbonne.
    • Pierre Cambon
      conservateur en chef, collections Corée, Pakistan/Afghanistan, musée national des arts asiatiques Guimet
    • Patrice Lecoq
      maître de conférences HDR en archéologie de l'aire andine, université Panthéon-Sorbonne
    • Chloé Maurel
      ancienne élève de l'École Normale Supérieure, docteure en histoire contemporaine, professeure agrégée d'histoire
    • Laïla Nehmé
      directrice de recherche, CNRS, UMR 8167 Orient & Méditerranée
    Façonner le paysage : grands sites archéologiques du patrimoine mondial
  • Les arts portugais (XVe siècle-XVIIIe siècle).
    • mardi (5 séances : 19h00 - 20h30).
    • École du Louvre, Paris : Amphithéâtre Michel-Ange.
    • mardi 7 janvier 2020.

    Si l’âge d’or des Grandes découvertes a légué à l’histoire de grands noms comme ceux de Magellan et Vasco de Gama, l’art portugais à l’époque moderne reste un domaine moins bien connu. Souvent rattaché à l’hégémonie de son voisin ibérique ou limité à son expression décorative (celle de l’azulejos), le florissant développement artistique du Portugal mérite pourtant la plus grande attention. La mise en lumière par la recherche du peintre primitif Nuno Gonçalves (c. 1420-1490), ou celle plus récente de Josefa de Obidos (1630-1684), femme artiste spécialisée dans la peinture religieuse et les natures mortes, invitent à redécouvrir ces siècles de fertile production. L’art manuélin et son architecture ornée témoignent à la fin du XVe siècle du creuset prolifique qu’offrait la cour du roi Manuel Ier, alors même que la venue de Jan van Eyck en 1428 était déjà le signe d’influences cosmopolites fortes (flamandes, mauresques, italiennes…). Cette Renaissance portugaise, dotée d’une école de primitifs remarquables, puis d’un astre aussi brillant que le peintre italianisé Francisco de Holanda, se déploie de manière originale jusqu’aux confins de l’Empire dans une production d’objets précieux remarquable : faïences, ivoires et cabinets indo-portuguais à Goa, peintures Namban au Japon… Le développement du baroque y atteindra ensuite une apogée particulière, dans une opulence expressive éblouissante. Ce cycle invite à parcourir les facettes artistiques singulières d’un Empire dont l’extension continentale a fait l’une des toutes premières puissances mondiales.

    Janvier
    Mardi 7 janvier 2020, 19h00
    De la tour de Belem aux Hiéronymites : l'art manuélin (XVe siècle)
    Yves Pauwels,
    professeur d'histoire de l'art moderne, membre de l'Institut universitaire de France, Université François-Rabelais-Tours.
    Mardi 14 janvier 2020, 19h00
    Francisco de Holanda (1518-1584), un artiste humaniste
    Sylvie Deswarte-Rosa,
    directeur de Recherche émérite au CNRS, Institut d'histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM), Ecole Normale Supérieure de Lyon.
    Mardi 21 janvier 2020, 19h00
    Par delà les mers. L'art dans l'empire portugais
    Romain Thomas,
    maître de conférences en histoire de l'art moderne , université Paris Nanterre.
    Mardi 28 janvier 2020, 19h00
    L’art des azulejos (XVII-XVIIIe siècles)
    Céline Ventura Teixeira,
    docteur en histoire de l'art, maître de conférences en histoire de l'art moderne, université Aix-Marseille.
    Février
    Mardi 25 février 2020, 19h00
    Au service de la dévotion. La peinture et la sculpture baroques (XVII-XVIIIe siècles)
    Philippe Mendes,
    historien de l'art, galeriste.
    • Sylvie Deswarte-Rosa
      directeur de Recherche émérite au CNRS, Institut d'histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM), Ecole Normale Supérieure de Lyon
    • Philippe Mendes
      historien de l'art, galeriste
    • Yves Pauwels
      professeur d'histoire de l'art moderne, membre de l'Institut universitaire de France, Université François-Rabelais-Tours
    • Romain Thomas
      maître de conférences en histoire de l'art moderne , université Paris Nanterre
    • Céline Ventura Teixeira
      docteur en histoire de l'art, maître de conférences en histoire de l'art moderne, université Aix-Marseille
    Les arts portugais (XVe siècle-XVIIIe siècle).
  • Les images de la Passion dans les arts de l'Occident médiéval et moderne
    • vendredi (5 séances : 18h30 - 20h00).
    • École du Louvre, Paris : Amphithéâtre Rohan.
    • vendredi 6 mars 2020.

    Au cœur du christianisme se situe le récit de la Passion, qui relate les tout derniers moments de la vie terrestre de Jésus, depuis son arrestation jusqu’à sa mort sur la croix. Dans les Evangiles, la Passion est précédée de l’institution de l’Eucharistie, et suivie par la Résurrection de celui qui est reconnu, par les croyants, comme Dieu incarné.

    Le Moyen Age et les temps modernes ont laissé de très nombreuses représentations des différents moments évoqués par les textes et par la tradition. Les plus grands artistes s’y sont employés, dans une culture occidentale qui considérait les images comme un vecteur fondamental de la transmission de la foi. Les différentes séances suivront le fil du récit de la Passion pour proposer une étude iconographique et iconologique de chaque épisode du cycle.

    Mars
    Vendredi 6 mars 2020, 18h30
    De l’entrée à Jérusalem à la Cène : représentations du testament de Jésus
    Pauline Duclos-Grenet,
    ancienne élève de l’École Normale Supérieure, docteure en histoire de l'art , enseignante, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Mai
    Vendredi 15 mai 2020, 18h30
    Figurer le doute : la prière de Jésus au Mont des Oliviers
    Pauline Duclos-Grenet,
    ancienne élève de l’École Normale Supérieure, docteure en histoire de l'art , enseignante, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Vendredi 29 mai 2020, 18h30
    Jésus au tribunal : les scènes du procès
    Pauline Duclos-Grenet,
    ancienne élève de l’École Normale Supérieure, docteure en histoire de l'art , enseignante, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Juin
    Vendredi 5 juin 2020, 18h30
    Le Christ avili par les hommes : dérision et flagellation
    Pauline Duclos-Grenet,
    ancienne élève de l’École Normale Supérieure, docteure en histoire de l'art , enseignante, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Vendredi 12 juin 2020, 18h30
    Images de la crucifixion
    Pauline Duclos-Grenet,
    ancienne élève de l’École Normale Supérieure, docteure en histoire de l'art , enseignante, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    • Pauline Duclos-Grenet
      ancienne élève de l’École Normale Supérieure, docteure en histoire de l'art , enseignante, chargée de cours, Ecole du Louvre
    Les images de la Passion dans les arts de l'Occident médiéval et moderne
    • vendredi (5 séances : 18h30 - 20h00).
    • École du Louvre, Paris : Amphithéâtre Rohan.
    • vendredi 15 janvier 2021.

    Nous attirons votre attention sur le fait que le cycle, initialement programmé en mai-juin 2020 est reporté en janvier-février 2021, et vous remercions de votre compréhension.  

    En cinq temps, cette exploration de l'histoire du design, discipline relativement récente au regard de la grande Histoire de l'art, permettra de découvrir en différentes périodes des XXème et XXIème siècles, les enjeux culturels, sociaux, industriels, économiques ou encore environnementaux de ce champ d'expression. À travers le parcours de designers phares, il s'agira de comprendre comment dans des contextes spécifiques, le design prend place, se renouvelle, propose des solutions à l'homme et plus généralement à la société. De la modernité d'Eileen Gray au questionnement sur la philosophie du "peu" et de la légèreté de François Azambourg, ces cinq thématiques seront à lire comme autant de marqueurs en des temps et des lieux différents, propres à donner une première approche de la discipline.

    Chaque séance décryptera la biographie du créateur, ses sensibilités, ses approches, ses sources, tout en le replaçant dans le contexte singulier de son époque afin de mieux comprendre les détails de l'oeuvre et son évolution. La dernière séance sera articulée autour d'un dialogue avec le designer François Azambourg : il s'agira d'un échange libre sur sa pratique et sa vision du design.

    Janvier
    Vendredi 15 janvier 2021, 18h30
    1920-1930 : Design et prototype, Eileen Gray
    Cloé Pitiot,
    conservatrice design, départements Art Nouveau-Art Déco et Moderne-Contemporain, musée des Arts Décoratifs.
    Vendredi 22 janvier 2021, 18h30
    1950-1960 : Design et industrialisation, Charles Eames
    Cloé Pitiot,
    conservatrice design, départements Art Nouveau-Art Déco et Moderne-Contemporain, musée des Arts Décoratifs.
    Vendredi 29 janvier 2021, 18h30
    1960-1970 : Design et pouvoir, Pierre Paulin
    Cloé Pitiot,
    conservatrice design, départements Art Nouveau-Art Déco et Moderne-Contemporain, musée des Arts Décoratifs.
    Février
    Vendredi 5 février 2021, 18h30
    1980-1990 : Le design à l'ère de la globalisation,
    du Super Normal de Jasper Morrison à la communication de Philippe Starck
    Cloé Pitiot,
    conservatrice design, départements Art Nouveau-Art Déco et Moderne-Contemporain, musée des Arts Décoratifs.
    Vendredi 12 février 2021, 18h30
    2000 à nos jours : Le slow design et l'écologie à l'ère de l'anthropocène, dialogue avec le designer François Azambourg
    Cloé Pitiot,
    conservatrice design, départements Art Nouveau-Art Déco et Moderne-Contemporain, musée des Arts Décoratifs.
    • Cloé Pitiot
      conservatrice design, départements Art Nouveau-Art Déco et Moderne-Contemporain, musée des Arts Décoratifs