aide
Ecole du Louvre

Avec votre compte personnel Extranet vous pouvez accéder en ligne à vos :

 

  • informations pratiques,
  • annulations et reports,
  • ressources pédagogiques.

CAEN

Les cours sont organisés avec l'Association Amis du musée des Beaux-Arts de Caen et se déroulent au musée des Beaux-Arts,
Le Château, 14000 Caen.
Téléphone : 02.31.86.85.84 ou cours.regions[a]ecoledulouvre.fr
 

consulter les conditions générales d'inscription

Modalités et pièces à fournir pour s'inscrire par internet

N° 2 (cycle thématique de 5 séances)

  • Plein tarif : 43,50 euros le cycle de cours.
  • Tarif réduit (- de 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH) : 26 euros le cycle de cours.
  • Formation continue : 53,50 euros le cycle de cours.
VERSION PDF (septembre 2020)

Je m'inscris par voie postale

Des places sont disponibles par correspondance, veuillez trouver ci-dessous les documents à télécharger et à envoyer :

  • L'art de Giotto : innovations, transmission, héritage (n°1)
    • mercredi (5 séances : 17h45 - 19h15).
    • Musée des Beaux-Arts de Caen : Salle de conférence .
    • mercredi 6 janvier 2021.

    A la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe siècle, l’Italie connait une période de changements politiques, économiques, aussi bien qu’artistiques et culturels déterminants. C’est dans ce contexte que s’épanouit la carrière d’un des peintres les plus importants de cette période, Giotto di Bondone (1266 ou 1267 – 1337). En étudiant ses créations nous observerons comment s’est mis en place de manière progressive un langage artistique radicalement nouveau, où le naturalisme et l’invention sont désormais les maître-mots. Ce langage novateur, qui rompt avec celui de ses prédécesseurs, Giotto a su le faire rayonner dans de nombreuses régions d’Italie en s’appuyant sur un atelier rigoureusement organisé, contribuant à asseoir la renommée d’un peintre qui fut très tôt célébré par ses contemporains.

    Janvier
    Mercredi 6 janvier 2021, 17h45
    De Cimabue à Giotto, un nouveau regard sur le monde.
    Thomas Bohl,
    Conservateur du patrimoine, Musée du Louvre, département des peintures.
    Mercredi 13 janvier 2021, 17h45
    Giotto, les premiers chantiers.
    Thomas Bohl,
    Conservateur du patrimoine, Musée du Louvre, département des peintures.
    Mercredi 20 janvier 2021, 17h45
    Les oeuvres de la maturité.
    Thomas Bohl,
    Conservateur du patrimoine, Musée du Louvre, département des peintures.
    Mercredi 27 janvier 2021, 17h45
    Giotto et son atelier.
    Thomas Bohl,
    Conservateur du patrimoine, Musée du Louvre, département des peintures.
    Février
    Mercredi 3 février 2021, 17h45
    La leçon de Giotto : héritage artistique et célébration de l'artiste.
    Thomas Bohl,
    Conservateur du patrimoine, Musée du Louvre, département des peintures.
    • Thomas Bohl
      Conservateur du patrimoine, Musée du Louvre, département des peintures
    L'art de Giotto : innovations, transmission, héritage
  • Caravage : du sensible au spirituel. (n°2)
    • mercredi (5 séances : 17h45 - 19h15).
    • Musée des Beaux-Arts de Caen : Salle de conférence .
    • mercredi 21 avril 2021.

    Entre 1590 et 1620, alors que la France ou les Flandres se remettent difficilement des guerres du XVIe siècle, Rome redevient la capitale artistique de l’Europe. Les peintres de toute origine et de tout niveau se retrouvent dans des ateliers célèbres, comme celui du Cavalier d’Arpin, ténor du maniérisme, ou chez des mécènes illustres tel le cardinal del Monte. Ils fréquentent des tavernes, se réunissent dans des compagnies ou des académies stimulant la confrontation de divers courants picturaux. Mode de vie bohème, liberté des recherches picturales, c’est dans cette Rome pontificale que Caravage, né en 1571 à Milan, arrive en 1592. A la différence de son contemporain Carrache qui élabore une synthèse des idéaux de la Renaissance, l’art de Caravage, écho d’une vie mouvementée, expérimente et explore des horizons inconnus dans la peinture. En travaillant alla prima, la toile devient la traduction d’une vision et non le processus créatif et lent de coutume, qui remonte à Giotto. Caravage part du sensible, de l’étude du réel (portrait, nature morte, scène de genre) qu’il conjugue à la brutalité d’un clair-obscur inédit pour renforcer l’instantanéité et la spectacularité de ses scénographies. L’éclat et l’audace provoqués par ses peintures, parfois rejetés par les commanditaires, mais aussi sa manière de peindre, plus rapide, fascinent de nombreux peintres, notamment dans la décennie suivant sa mort tragique en 1610. En cherchant à l’imiter, ses peintres ne conservent cependant qu’un fragment de son esthétique, le fameux tenebroso, qu’ils adaptent à une peinture plus élégante.

    Avril
    Mercredi 21 avril 2021, 17h45
    Rome autour de 1600 : capitale européenne des arts.
    Sébastien Bontemps,
    chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, Dijon, chargé de cours, Ecole du Louvre.
    Mercredi 28 avril 2021, 17h45
    Une peinture du réel.
    Sébastien Bontemps,
    chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, Dijon, chargé de cours, Ecole du Louvre.
    Mai
    Mercredi 5 mai 2021, 17h45
    Une peinture spectaculaire.
    Sébastien Bontemps,
    chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, Dijon, chargé de cours, Ecole du Louvre.
    Mercredi 12 mai 2021, 17h45
    Une mystique du clair-obscur.
    Sébastien Bontemps,
    chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, Dijon, chargé de cours, Ecole du Louvre.
    Mercredi 19 mai 2021, 17h45
    Le caravagisme : premier mouvement de l'histoire de la peinture ?
    Sébastien Bontemps,
    chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, Dijon, chargé de cours, Ecole du Louvre.
    • Sébastien Bontemps
      chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, Dijon, chargé de cours, Ecole du Louvre