aide
Ecole du Louvre

Avec votre compte personnel Extranet vous pouvez accéder en ligne à vos :

 

  • informations pratiques,
  • annulations et reports,
  • ressources pédagogiques.

CHÂTELLERAULT

Les cours sont organisés avec la Communauté d’Agglomération de Grand Châtellerault et se déroulent au Grand Atelier, Musée d'art et d'industrie, La Manu, 3 rue Clément Krebs, 86100 Châtellerault.
Téléphone : 05.49.20.30.99 ou cours.regions[a]ecoledulouvre.fr
 

consulter les conditions générales d'inscription

Modalités et pièces à fournir pour s'inscrire par internet

N° 1 et 2 (cycles thématiques de 5 séances)

  • Plein tarif : 43,50 euros le cycle de cours.
  • Tarif réduit (- de 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH) : 26 euros le cycle de cours.
  • Formation continue : 53,50 euros le cycle de cours.
VERSION PDF (août 2020)

Je m'inscris par voie postale

Des places sont disponibles par correspondance, veuillez trouver ci-dessous les documents à télécharger et à envoyer :

  • Jouer avec le monde : l'art cinétique. (n°1)
    • mardi (5 séances : 18h00 - 19h30).
    • Le Grand Atelier, Musée d'Art et d'Industrie : Salle pédagogique.
    • mardi 3 novembre 2020.

    L’art optique et cinétique, dont les réalisations reposent sur l’intégration de la lumière électrique et du mouvement mécanique dans l’art, encourage une expérience dynamique des œuvres afin d’accroître la participation du spectateur.

    Témoin d’une époque révolue marquée par une adhésion collective au progrès scientifique et technique des Trente Glorieuses, l’art cinétique bénéficie d’une actualité nouvelle au moment où les technologies du numérique, internet et l’intelligence artificielle, transforment notre univers matériel et nos imaginaires. Hier comme aujourd’hui, cette aventure sociotechnique s’accompagne de doutes parfois masqués par l’optimisme technologique supposé des artistes (Vasarely, Nicolas Schöffer, Julio Le Parc, Tinguely, Morellet, Takis…). Au plus près des œuvres, ce cycle de cours entend proposer une relecture des enjeux critiques de l’art cinétique en société.

    Novembre
    Mardi 3 novembre 2020, 18h00
    Introduction : une brève histoire de l'art cinétique.
    Noémi Joly,
    docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre.
    Mardi 10 novembre 2020, 18h00
    "La perception est le médium" (Bridget Riley) : de la déstabilisation perceptive à l'instabilité du réel.
    Noémi Joly,
    docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre.
    Mardi 17 novembre 2020, 18h00
    De la création à la programmation. Art, cybernétique et théorie de l'information.
    Noémi Joly,
    docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre.
    Mardi 24 novembre 2020, 18h00
    Magies cinétiques ou sculptures mécaniques ? La machine dans l'art à l'ère de l'automation.
    Noémi Joly,
    docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre.
    Décembre
    Mardi 1 décembre 2020, 18h00
    Le spectateur émancipé : du multiple à l'oeuvre-spectacle dans la rue.
    Noémi Joly,
    docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre.
    • Noémi Joly
      docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre
    Jouer avec le monde : l'art cinétique.
  • Vivre à Paris (1880-1914) : une bien Belle Epoque ! (n°2)
    • mardi (5 séances : 18h00 - 19h30).
    • Le Grand Atelier, Musée d'Art et d'Industrie : Salle pédagogique.
    • mardi 23 février 2021.

    Entre 1870 et 1914, l’Europe est en paix. La France est devenue républicaine et son économie est florissante. Plus que jamais Paris rayonne comme la ville du luxe et de l’effervescence culturelle. C’est la « Belle Epoque », parenthèse enchantée, durant laquelle se développe une nouvelle façon de vivre et de créer : recherche de luxe et de confort moderne pour une bourgeoisie d’affaires cossue, mais également, sous l’influence du socialisme qui se répand dans toute l’Europe, développement de l’idée d’une vie meilleure pour tous, idéal auquel participent des artistes en œuvrant pour l’amélioration et la qualité des objets du quotidien.

    Intégration de l’art dans la vie, adaptation de la structure à la fonction, telles sont les visées qui animent de nombreux mouvements artistiques de l’époque comme notamment l’Art Nouveau.

    La vie mondaine est également effervescente, tandis que la Parisienne, alliant aux yeux de tous modernité et allure, devient emblématique de l’élégance et du chic à la française, style envié et copié dans toute l’Europe jusqu’aux Etats Unis. 

     

    Ce cycle propose d’évoquer l’art de vivre de la grande bourgeoisie, les arts décoratifs et la mode à Paris, lors de cette bien Belle Epoque parisienne.

    Février
    Mardi 23 février 2021, 18h00
    Contexte politique et social, bilan des avancées technologiques.
    Le Palais Rose, l'Hôtel Bischoffsheim : Sanson, ou le chic de l'architecture classique mais avec tout le confort moderne.
    Aurélie Erlich,
    conférencière nationale, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Mars
    Mardi 2 mars 2021, 18h00
    La Parisienne, une icône de la femme Belle Epoque (I) : leçons de beauté.
    La Parisienne, une icône de la femme Belle Epoque (II) : mode et joaillerie.
    Aurélie Erlich,
    conférencière nationale, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Mardi 9 mars 2021, 18h00
    L'Art Nouveau (I) : du Castel Béranger à la Villa Majorelle : une nouvelle manière d'habiter.
    L'Art Nouveau (II) : les arts décoratifs entre luxe et modernité.
    Aurélie Erlich,
    conférencière nationale, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Mardi 16 mars 2021, 18h00
    La Parisienne, une icône de la femme Belle Epoque (III) : mode et joaillerie.
    Se divertir à Paris.
    Aurélie Erlich,
    conférencière nationale, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Mardi 23 mars 2021, 18h00
    La Belle Otero, Liane de Pougy, Emilienne d'Alençon : grandes et petites courtisanes de la Belle Epoque.
    Les élites à la plage : mondanités balnéaires et bains thérapeutiques.
    Aurélie Erlich,
    conférencière nationale, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    • Aurélie Erlich
      conférencière nationale, chargée de cours, Ecole du Louvre
    Vivre à Paris (1880-1914) : une bien Belle Epoque !