aide
Ecole du Louvre

Avec votre compte personnel Extranet vous pouvez accéder en ligne à vos :

 

  • informations pratiques,
  • annulations et reports,
  • ressources pédagogiques.

En fonction de chaque ville

MOULINS

Les cours sont organisés avec Moulins Communauté et se déroulent à l'Amphithéâtre de la salle des fêtes, 1 place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 03000 Moulins.
Téléphone : 04.70.48.01.36 ou cours.regions[a]ecoledulouvre.fr


L’accès à l’espace d’enseignement sera conditionné à la présentation du PASS sanitaire.

consulter les conditions générales d'inscription

Modalités et pièces à fournir pour s'inscrire par internet

N° 1 (cycle thématique de 4 séances)

  • Plein tarif : 34,80 euros le cycle de cours.
  • Tarif réduit (- de 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH) : 20,80 euros le cycle de cours.
  • Formation continue : 42,80 euros le cycle de cours.
VERSION PDF (août 2021)

Je m'inscris par voie postale

Des places sont disponibles par correspondance, veuillez trouver ci-dessous les documents à télécharger et à envoyer :

  • De l'autel au retable : mettre en scène le sacré (XIIe - XVe siècle). (n°1)
    • mardi (2 séances : 18h30 - 20h00), vendredi (1 séance : 19h00 - 20h30), samedi (1 séance : 17h00 - 18h30).
    • amphithéâtre de la salle des fêtes : AMPHITHÉÂTRE DE LA SALLE DES FÊTES.
    • mardi 6 octobre 2020.

    Les retables, objets essentiels de la piété médiévale, sont aujourd’hui mieux connus grâce aux travaux de recherche menés ces dernières années.

    On appréhende ainsi plus précisément les facteurs qui ont présidés à leur apparition. L’autel est sans conteste leur point de départ. La valeur de l’image comme source d’enseignement constitue l’un des ressorts essentiels de leur développement. Contrairement à l’autel souvent sobrement décoré, le retable est toujours doté d’images agencées dans des récits qui peuvent atteindre une très grande complexité narrative ainsi qu’une extrême sophistication stylistique. Le décor figuré et historié du retable reflète et amplifie les significations des différents actes de la liturgie.

    Retables-tabernacles ou simple panneau de forme rectangulaire, les premiers retables sont l’œuvre de sculpteurs qui travaillent tous les matériaux. Pierre, marbre, albâtre ou bois, formes et couleurs varient reflétant à la fois les préoccupations de commanditaires et des artistes. Le propos de ce cycle sera d’esquisser l’histoire de ces objets, des premiers retables du XIIe siècle à l’avènement du retable peint à volets dont le retable du Maître de Moulins constitue l’un des chefs d’œuvre absolu.

    Octobre
    Mardi 6 octobre 2020, 18h30
    De l’autel au retable : au commencement était l’image.
    Daniele Rivoletti,
    Directeur adjoint du département d'histoire de l'art et d'archéologie - UCA, Maître de conférences en histoire de l'art - Université Clermont Auvergne.
    Mardi 20 octobre 2020, 18h30
    Les retables sculptés.
    Daniele Rivoletti,
    Directeur adjoint du département d'histoire de l'art et d'archéologie - UCA, Maître de conférences en histoire de l'art - Université Clermont Auvergne.
    Juillet
    Vendredi 2 juillet 2021, 19h00
    Ars Nova et Renaissance méridionale : les retables peints des primitifs flamands et italiens
    Daniele Rivoletti,
    Directeur adjoint du département d'histoire de l'art et d'archéologie - UCA, Maître de conférences en histoire de l'art - Université Clermont Auvergne.
    Décembre
    Samedi 11 décembre 2021, 17h00
    « Réflexions et hypothèses autour du retable de Moulins ».
    Thierry Crépin-Leblond,
    conservateur général du patrimoine, directeur, musée national de la Renaissance, château d’Écouen.
    • Thierry Crépin-Leblond
      conservateur général du patrimoine, directeur, musée national de la Renaissance, château d’Écouen
    • Daniele Rivoletti
      Directeur adjoint du département d'histoire de l'art et d'archéologie - UCA, Maître de conférences en histoire de l'art - Université Clermont Auvergne
    De l'autel au retable : mettre en scène le sacré (XIIe - XVe siècle).
  • La sculpture française aux XVIIe et XVIIIe siècles (n°2)
    • lundi (5 séances : 18h30 - 20h00).
    • amphithéâtre de la salle des fêtes : AMPHITHÉÂTRE DE LA SALLE DES FÊTES.
    • lundi 10 janvier 2022.

    Durant près de deux siècles, la sculpture connaît en France de profondes mutations. Le maniérisme hérité de la Renaissance est progressivement supplanté par une veine plus classicisante qui triomphe sous le règne de Louis XIV. Par ses innombrables commandes et son exigence, le souverain favorise l’émergence d’une école française de sculpture qui compte dans ses rangs de grands génies, comme Girardon, Coysevox et Puget. Synonyme de perfection des arts, le règne de Louis XV est marqué par les courants divers qui, de la fougue baroque à la tempérance néoclassique, témoignent de l’incroyable inventivité d’artistes aussi prolifiques qu’Adam, Bouchardon, Pigalle, Houdon ou encore Pajou. Tout en honorant de prestigieuses commandes royales, les sculpteurs se conforment également aux aspirations de la clientèle privée, des amateurs et de la critique d’art. La Révolution française bouleverse le système artistique traditionnel et il revient aux sculpteurs de célébrer le nouvel ordre social.

    Janvier
    Lundi 10 janvier 2022, 18h30
    De Henri IV à Louis XIV : l’émergence d’une école française de sculpture
    Lionel Arsac,
    conservateur du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et Trianon.
    Lundi 17 janvier 2022, 18h30
    La sculpture sous Louis XIV : le temps du roi
    Lionel Arsac,
    conservateur du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et Trianon.
    Lundi 24 janvier 2022, 18h30
    Du crépuscule du Soleil à l’épanouissement de l’art rocaille
    Lionel Arsac,
    conservateur du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et Trianon.
    Lundi 31 janvier 2022, 18h30
    Louis XV, un moment de perfection dans l’art français
    Lionel Arsac,
    conservateur du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et Trianon.
    Février
    Lundi 7 février 2022, 18h30
    Du goût à la grecque à l’avènement de la République
    Lionel Arsac,
    conservateur du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et Trianon.
    • Lionel Arsac
      conservateur du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et Trianon
    La sculpture française aux XVIIe et XVIIIe siècles