aide
Ecole du Louvre
Modalités et pièces à fournir pour s'inscrire en ligne

Avec votre compte personnel Extranet vous pouvez accéder en ligne à vos :

 

  • informations pratiques,
  • annulations et reports,
  • ressources pédagogiques.

En fonction de chaque ville

NEVERS

Les cours sont organisés avec le Musée de la Faïence et se déroulent au Palais Ducal,
1, place de l’Hôtel-de-Ville, 58000 Nevers
Téléphone : 03.86.68.44.60 ou cours.regions[a]ecoledulouvre.fr
 

N° 1 et 2 (cycles thématiques de 5 séances)

  • Plein tarif : 42,50 euros le cycle de cours.
  • Tarif réduit (- de 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH) : 25,50 euros le cycle de cours.
  • Formation continue : 52,50 euros le cycle de cours.
VERSION PDF (juillet 2017)

Je m'inscris par correspondance

Des places sont disponibles par correspondance, veuillez trouver ci-dessous les documents à télécharger et à envoyer :

  • L’Abstraction : réinventer la vision (n°1)
    • lundi (5 séances : 18h30 - 20h00).
    • Palais Ducal : Salle.
    • lundi 9 octobre 2017.

    L’Abstraction est l’une des inventions majeures en peinture, et en sculpture, au XXe siècle.

    Comment, et pourquoi, des peintres, mais aussi des sculpteurs, ont-ils recouru à la ligne et la couleur pour réinventer la vision ? Telles sont les deux principales questions posées pour étudier cette démarche artistique inédite, depuis ses prémisses, - les recherches qui portaient en germe l’idée de non–figuration à la fin du XIXe siècle-, jusqu’à l’Abstraction américaine d’après 1945. 

    Comme les maîtres de l’Abstraction l’ont fait, ce cycle propose donc de « redécouvrir la fraîcheur des signes ».

    Octobre
    Lundi 9 octobre 2017, 18h30
    La ligne et la couleur. Genèses de l’abstraction, de Monet à Kandinsky
    Julie Sissia,
    docteur en histoire de l'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Lundi 16 octobre 2017, 18h30
    Peindre l’univers infini : l’Orphisme. Autour de Robert Delaunay
    Julie Sissia,
    docteur en histoire de l'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Novembre
    Lundi 13 novembre 2017, 18h30
    Une utopie radicale. Mondrian et De Stijl
    Julie Sissia,
    docteur en histoire de l'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Lundi 20 novembre 2017, 18h30
    Peinture et héroïsme. Jackson Pollock, l’Expressionnisme abstrait et ses mythes aux USA après 1945
    Julie Sissia,
    docteur en histoire de l'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Lundi 27 novembre 2017, 18h30
    Réinventer l’espace, dépasser la sculpture. La non-figuration en 3D, du Constructivisme russe au Minimal Art américain
    Julie Sissia,
    docteur en histoire de l'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    • Julie Sissia
      docteur en histoire de l'art, chargée de cours, Ecole du Louvre
    L’Abstraction : réinventer la vision
  • Rubens, Van Dyck et les autres : l’école flamande au XVIIe siècle (n°2)
    • lundi (5 séances : 18h30 - 20h00).
    • Palais Ducal : Salle.
    • lundi 14 mai 2018.

         À son retour d’Italie, en 1608, Rubens subjugue la Flandre par la vivacité de son style ample et coloré. Ogre de curiosité, l’artiste assimile avec une grande facilité tous les courants artistiques contemporains grâce à un esprit brillant et éclectique. Son style coloré et mouvementé s’adapte avec la même efficacité aux sujets religieux et aux thèmes allégoriques et profanes. Rubens apparaît rapidement comme le chef de file incontesté de l’école flamande. Travaillant pour l’Espagne, la France ou l’Angleterre, sa réputation, comme celle de son contemporain Van Dyck, traverse les frontières géographiques des Flandres, mais repose aussi bien sur la qualité inventive de son génie que sur l’organisation exemplaire de son atelier. En effet, la spécialisation des maîtres flamands est propice à la collaboration, et après la mort du maître, l’école flamande doit ses meilleures réussites à la peinture de genre : les compositions de Jacob Jordaens, les natures mortes de Jan Brueghel et de Frans Snyders, les paysages de Jan Wildens et les scènes de genre de David Teniers, sont autant d’exemples des spécialités picturales des artistes flamands dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

         Après avoir présenté la carrière de Rubens, peintre courtisan au service des plus grandes cours européennes de son temps, ce cycle proposera d’étudier tour à tour les spécialités picturales des artistes flamands contemporains, qui ont beaucoup contribué à faire évoluer le traditionnel système des arts, en renouvelant l’art du portrait, de la nature morte, du paysage et de la scène de genre.

    Mai
    Lundi 14 mai 2018, 18h30
    Rubens, peintre courtisan itinérant
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Lundi 28 mai 2018, 18h30
    L’atelier de Rubens
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Juin
    Lundi 4 juin 2018, 18h30
    Van Dyck et l’art du portrait
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Lundi 11 juin 2018, 18h30
    Genre ou genres ? Les spécialités picturales des artistes flamands (I)
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Lundi 18 juin 2018, 18h30
    Genre ou genres ? Les spécialités picturales des artistes flamands (II)
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    • Sébastien Bontemps
      docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne
    Rubens, Van Dyck et les autres : l’école flamande au XVIIe siècle