aide
Ecole du Louvre
Modalités et pièces à fournir pour s'inscrire en ligne

Avec votre compte personnel Extranet vous pouvez accéder en ligne à vos :

 

  • informations pratiques,
  • annulations et reports,
  • ressources pédagogiques.

En fonction de chaque ville

REIMS

Les cours sont organisés avec le musée des Beaux-Arts de Reims et se déroulent au Conservatoire à Rayonnement Régional,
20, rue Gambetta, 51100 Reims.
Téléphone : 03.26.35.36.00 ou cours.regions[a]ecoledulouvre.fr
 

N° 1 et 2 (cycles thématiques de 5 séances)

  • Plein tarif : 42,50 euros le cycle de cours.
  • Tarif réduit (- de 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA ou de l'AAH) : 25,50 euros le cycle de cours.
  • Formation continue : 52,50 euros le cycle de cours.
VERSION PDF (juillet 2017)

Je m'inscris par correspondance

Des places sont disponibles par correspondance, veuillez trouver ci-dessous les documents à télécharger et à envoyer :

  • « Tout y est perfection et mystère » : la peinture du Siècle d’or hollandais (n°1)
    • lundi (5 séances : 18h15 - 19h45).
    • Conservatoire à Rayonnement Régional : Auditorium.
    • lundi 2 octobre 2017.

         Hésitant entre la manière grumeleuse d’un Rembrandt ou la manière fine d’un Vermeer, entre la peinture monochrome et l’éclat des couleurs vives, la peinture hollandaise du Siècle d’or fascine depuis bien longtemps amateurs et artistes, dont le peintre Eugène Fromentin, pour lequel « tout y est perfection et mystère » (Les Maîtres d’autrefois, 1876). Mais, au XVIIe siècle, les Anciens Pays-Bas sont scindés en deux : au sud, les Flandres, catholiques et sous domination espagnole, et au nord, les Provinces Unies, calvinistes et indépendantes. Les échanges entre les provinces du Nord et du Sud développent alors le jeu illimité des influences réciproques.

         Dans les Pays-Bas méridionaux, la portée de l’œuvre de Rubens se ressent aussi bien dans la poétique robuste de Jordaens que dans le dense réseau des peintres de genre, de paysages et de natures mortes. Dans les Pays-Bas septentrionaux, si quelques artistes sont marqués par Rubens, la plupart cherchent la voie d’une singularité artistique qui se manifeste d’abord par une maîtrise incontestée de la nature morte et de la scène de genre. En effet, tandis que Rembrandt renouvelle la peinture d’histoire et le portrait, les peintres néerlandais approfondissent les possibilités picturales de la peinture de genre, donnant à leurs paysages urbains, à leurs marines et à leurs natures mortes, une dimension poétique et pittoresque.

         Après avoir présenté la situation des Flandres au temps de Rubens puis celle de la Hollande à l’époque de Rembrandt, ce cycle proposera donc de mettre en perspective les critères distinctifs entre les deux principaux foyers artistiques des Écoles du Nord.

    Octobre
    Lundi 2 octobre 2017, 18h15
    Les Flandres sous l’impulsion de Rubens 
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Lundi 16 octobre 2017, 18h15
    La Hollande au Siècle d’or : artistes, guildes et marché de l’art 
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Novembre
    Lundi 13 novembre 2017, 18h15
    L’Ecole d’Amsterdam et l’Ecole de Delft : Rembrandt et Vermeer
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Lundi 20 novembre 2017, 18h15
    La pratique des genres : nature morte, marine, paysage et scène de genre (I)
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Décembre
    Lundi 4 décembre 2017, 18h15
    La pratique des genres : nature morte, marine, paysage et scène de genre (II)
    Sébastien Bontemps,
    docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne.
    • Sébastien Bontemps
      docteur en histoire de l'art, chargé de cours, Ecole du Louvre, Université de Reims Champagne-Ardenne
    « Tout y est perfection et mystère » : la peinture du Siècle d’or hollandais
  • Voir l’espace autrement : la sculpture non-figurative (n°2)
    • lundi (5 séances : 18h15 - 19h45).
    • Conservatoire à Rayonnement Régional : Auditorium.
    • lundi 19 mars 2018.

    La sculpture non-figurative a révolutionné l’histoire de l’art autant que les avant-gardes picturales du début du XXe siècle.

    Née dans l’entre-deux-guerres, elle compte de nombreuses figures majeures telles que Arp, Brancusi, Miró, et, au fil des années, révèle ses capacités protéiformes.

    Tirant son inspiration de sources inédites, relevant de la science comme des arts populaires, elle modèle l’espace à l’écart de la notion traditionnelle de ronde-bosse. Ainsi, instaure-t-elle entre le spectateur et elle-même des rapports de proximité nouveaux : si le Surréalisme fait de la sculpture une clé vers une réalité autre, elle peut aussi aller jusqu’à inviter le spectateur dans son propre espace.

    Mars
    Lundi 19 mars 2018, 18h15
    Abstraction, non-figuration : quelles différences ?
    Anne Malherbe,
    docteur en histoire de l'art contemporain, critique d'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Avril
    Lundi 9 avril 2018, 18h15
    Aux sources de la non-figuration
    Anne Malherbe,
    docteur en histoire de l'art contemporain, critique d'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Mai
    Lundi 14 mai 2018, 18h15
    Le vocabulaire de la non-figuration
    Anne Malherbe,
    docteur en histoire de l'art contemporain, critique d'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Lundi 28 mai 2018, 18h15
    Constantin Brancusi, le grand rêveur de la forme
    Anne Malherbe,
    docteur en histoire de l'art contemporain, critique d'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    Juin
    Lundi 4 juin 2018, 18h15
    Quelle non-figuration aujourd’hui ?
    Anne Malherbe,
    docteur en histoire de l'art contemporain, critique d'art, chargée de cours, Ecole du Louvre.
    • Anne Malherbe
      docteur en histoire de l'art contemporain, critique d'art, chargée de cours, Ecole du Louvre
    Voir l’espace autrement : la sculpture non-figurative